Supporter, Participer, Propager

Description protégeons les chevaux des calèches de montréal !

Combien de chevaux des calèches de Montréal effondrés au sol et tués à la tâche faudra-t-il encore pour que des mesures soient prises ?! Il y a quelques semaines, un cheval s’est encore effondré dans le Vieux-Montréal. Épuisement, maltraitance, et pas assez nourris, voilà le quotidien des chevaux des calèches de Montréal que l’on trouve si jolis lorsqu’ils passent dans la rue.

À ce rythme, l’espérance de vie de ces chevaux diminue de jour en jour. L’air irrespirable des pots d’échappement affecte leurs poumons, et les collisions entre chevaux des calèches et automobilistes ne sont pas rares. Les cochers semblent être insensibles à la santé de ceux qui leur offrent un salaire à la fin du mois, certains chevaux très âgés ne sont même plus assez vigoureux pour une simple balade.

Si nous ne disons pas stop à cet esclavage, nous serons tous responsables de la souffrance, voir du décès de certains chevaux des calèches de Montréal qui ne sont plus capables de tirer un quelconque poids dû à leur épuisement extrême.

Projet Montréal et la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux ont plusieurs fois demandé l’interdiction de l’usage des chevaux pour ce type d’attraction touristique. Afin que les décisions soient prises plus rapidement, il est important de clamer notre volonté d’interdire cette barbarie.

Signez la pétition pour que l’on puisse montrer notre volonté d’interdire les calèches à Montréal, plus nous serons nombreux, plus nous avons de chance que l’interdiction rentre en vigueur ! Unissons-nous pour que l’esclavage des chevaux des calèches de Montréal cesse le plus rapidement possible !
Objectifs de la revendication (Améliorer)
Il est vital pour les chevaux que l’on réussisse à faire interdire le plus rapidement possible le remorquage des calèches. L’interdiction devra être totale et sans dérogations pour quelconques « professionnels » du « métier ».

Dans le cas où, aucune décision d’interdiction ne seraient prises, nous demandons avec fermeté un contrôle régulier de la santé des chevaux des calèches de Montréal qui devra être effectué par un organisme spécialisé.

Des sanctions devront impérativement être prises contre les cochers qui maltraitent leurs chevaux impliquant le retrait du cheval et de la licence d’exercer.

En agissant le plus vite possible, nous pourrons peut-être sauver la santé et la vie de certains chevaux qui n’attendent que notre aide pour pouvoir jouir d’une vie décente et non pas d’esclavage !