DescriptionManifeste pour une constitution démocratique écrite par et pour le peuple

Un processus d’élaboration d’une nouvelle constitution est en cours au Burkina Faso. La Constitution, en tant que texte instituant les règles du pouvoir, sa rédaction ne peut être le fait des hommes au pouvoir. Car on ne peut pas être à la fois, arbitre et joueur ou être juge et partie. Voilà pourquoi en lieu et place d'une commission constitutionnelle aux ordres, comme organe constituant, nous revendiquons une Assemblée constituante citoyenne indépendante en vue d'une constitution démocratique.
Même le président de l'organe constituant envisagé pour cette lourde mission a été désigné par décret présidentiel. C'est dire à quel point les hommes au pouvoir ont la main mise et le contrôle sur un processus qui se doit d’être indépendant, inclusif, participatif. Mais encore plus curieux, c'est le silence assourdissant avec lequel ces figures publiques cooptées accompagnent passivement un tel processus constituant biaisé dès le départ de par : -l’illégitimité de l'organe constituant, -la non-transparence dans la désignation des membres, -le déséquilibre dans sa composition, -les possibles conflits d’intérêts du fait de la non-garantie de l’indépendance des membres, -la non-représentativité des membres désignés, -un président imposé aux autres membres de la commission ce qui implique qu'il en sera de même pour le règlement intérieur qui devra régir le fonctionnement de cette commission ...bref!
Objectifs de la revendication (Améliorer)
Nos espoirs nés de l'insurrection ont été déçus par une transition qui n'est pas allée dans le sens réel des aspirations profondes du peuple: justice, réconciliation et refondation. L’élaboration d'une bonne Constitution est la seule chance qui nous reste pour tracer les sillons du meilleur vivre-ensemble dont nous rêvons tous au Faso.
Voilà pourquoi, au nom de l’intérêt général, nous devons tous revendiquer une Constitution écrite par et pour le peuple et non par et pour les hommes au pouvoir. Pour obtenir une bonne constitution véritablement démocratique, c'est à dire émanant du peuple, trois conditions s'imposent:
1- Installer une Assemblée constituante citoyenne indépendante et autonome en lieu et place de la commission constitutionnelle actuelle qui semble être aux ordres des hommes au pouvoir. L'objectif ici est d’empêcher tout conflit d’intérêts consistant pour les hommes au pouvoir à influencer l'écriture des règles et limite de leur pouvoir. Pour cela, ils ne doivent en aucun assurer la maîtrise d'ouvrage du processus constituant.
2- Veiller à une composition équilibrée de l'organe constituant de sorte que l'Assemblée constituante Citoyenne soit la plus représentative possible de la nation dans toutes ses composantes. Deux types de membres sont envisageables: -des membres constituants désignés ; - et des membres constituants tirés au sort pour prêter main-forte aux premiers.
3- Donner le temps nécessaire (un an) à l’Assemblée constituante pour travailler.