Stratégie du plan d'action MANIFESTE POUR UNE CONSTITUTION DÉMOCRATIQUE ÉCRITE PAR ET POUR LE PEUPLE

Suite à la création de mon plan d’action, je vais faire part à la partie adverse de mon plan d’action et du fait que je m’engage à lui envoyer une mise à jour de l’avancement de mes appuis.

Je vais aussi contacter des spécialistes dans le domaine pour étayer la véracité des problématiques et recevoir des appuis.

Je vais envoyer à des journalistes que j’ai sélectionnés mon plan d’action pour qu’ils le médiatisent.

Encore 75 participations pour atteindre 100
Pourquoi une pétition ?

Sensibiliser et mobiliser le plus grand nombre de citoyens

Contre qui/quoi s'adresse cette pétition ?

les hommes au pouvoir

Action demandée

Une Assemblée constituante citoyenne indépendante en lieu et place d'une Commission constitutionnelle aux ordres

La pétition

La réécriture de la Constitution pour une Ve République est une opportunité historique à saisir par notre peuple pour redonner du sens à son insurrection et rattraper les dérives de sa transition. Quelle que soit la méthode — commençons par refuser non seulement cette commission constitutionnelle congénitalement exposée à la manipulation, mais surtout le processus biaisé qui en découlera forcement. Faisons en sorte que l’élaboration de notre nouveau contrat social soit inclusive, participative, consensuelle et qu’elle ne puisse pas être influencée par les hommes au pouvoir. Si les hommes au pouvoir restent sourds à nos interpellations, nous n'aurons d’autre recours que de mobiliser massivement le peuple à voter NON à la « Constitution sur mesure » qui lui sera proposée en référendum. Pour ceux qui partagent le contenu de ce manifeste, la priorité est d’en parler autour de nous, car seul le nombre permet de peser. Si vous utilisez les Réseaux sociaux (Facebook, Twitter, ...), vous pouvez partager le manifeste pour convaincre les citoyen(ne)s de votre entourage. Surtout, ne choisissons pas comme d’autres l’ont déjà fait, de garder le silence face à un processus constituant biaisé et pris en otage par les hommes au pouvoir. Ne choisissons pas de nous taire et laisser tailler notre prochaine constitution par les nouveaux hommes au pouvoir, à leurs mesures. Enfin, ne choisissons pas de nous compromettre à l’instar de nos grandes gueules (OSC, politiques, syndicats ...) presque toutes cooptées comme membres d'une « commission constitutionnelle aux ordres » composée de personnes désignées par décret présidentiel et qui n'ont reçu aucun mandat de ceux-là mêmes qu'ils sont sensés y représenter pour une mission déterminante pour la vie de la nation pour des années et des années. Que Dieu bénisse le Burkina, notre Faso ! Notre nombre est notre force ! Ensemble, on n’est jamais seul !