Encore 71 participations pour atteindre 1250
La pétition

Adressée à l’Unicef et à l’ONU


Par cette pétition, nous exigeons un renforcement des contrôles au niveau de la pratique du rehoming, la “revente d’enfants en ligne” !

Nous voulons que cette pratique soit encadrée par la loi et que des contrôles plus poussés soient effectués par les autorités américaines compétentes afin que les enfants qui ont ré-adoptés ne le soient pas par des familles, des personnes sans aucun scrupule.

Ces enfants sont laissés aux mains de personnes qui ne sont pas toujours respectueuses de leurs droits et les jeter comme des déchets dès qu’ils ne sont plus de bons et loyaux petits serviteurs. Ces enfants ont le droit d’avoir une vie remplie d’amour et de sécurité comme tous les enfants de la terre et pourtant ce n’est pas le cas !

Nous exigeons que l’UNICEF, qui est l’organisation garante du respect des droits des enfants dans le monde, d’intervenir dans les plus brefs délais et de contraindre les autorités américaines à combler le vide juridique qui existe autour de ces ré-adoptions d’enfants.

Ces enfants sont vendus sur internet pour quelques dizaines de dollars sans aucun contrôle ou doivent se vendre eux-mêmes dans des shows télévisés comme s’ils étaient des esclaves. Le temps de l’esclavage est révolu aux Etats-Unis depuis de nombreuses décennies alors pourquoi continuez-vous à fermer les yeux sur ce problème sans rien faire ?

Cette demande de contrôle des autorités américaines envers la pratique du rehoming permettra de pouvoir protéger les enfants américains qui en sont victimes chaque année et qui sont meurtris par une telle pratique mais aussi de montrer au reste du monde que vous avez un pouvoir de protection sur les enfants, que vous ne servez pas à rien ou à très peu de choses.

Cette demande est des plus urgentes ! Des enfants souffrent, des enfants sont victimes d’un vide juridique laissé par les autorités américaines. Le pays le plus libéral du monde n’a pas de honte à revendre sur internet ses enfants comme par exemple sur le site de l’organisation WIAAM pour ne citer qu’elle. Il y en a tellement que la liste serait sans doute trop longue !

Nous vous demandons d’intervenir dans les plus brefs délais et de demander l’encadrement du rehoming aux Etats-Unis. Vous êtes la seule instance à pouvoir vous faire entendre. Des parlementaires américains ont déjà essayés de le faire mais sans grand succès pour le moment !

Les enfants ne sont pas des objets ! Nous exigeons que vous puissiez leur apporter la protection qui leur ait dû. Nous sommes confiants et savons que vous ne laisserez pas notre appel sans réponse.

Respectueusement,

Isabelle Flores

Encore 120 participations pour atteindre 500
La lettre

A l’attention de Monsieur Tore Hattrem, Président du Conseil d’Administration de l’Unicef.

Nous voulons vous faire part de notre indignation et de notre profond dégoût face à la situation des enfants remis sur le marché de l’adoption aux Etats-Unis, les enfants revendus en ligne ou lors de défilés inhumains. Cette horrible s’appelle le « rehoming » comme pour l’adoption des animaux de compagnie mais ces enfants sont des êtres humains et ont le droit d’être traités dignement.

Nous ne savons pas si vous en avez conscience, vous et tous les membres du Conseil d’Administration de l’Unicef, tous les représentants de l’Organisation des Nations Unies mais chaque année plus de 20 000 enfants déjà adoptés se retrouvent de nouveau à adopter !

Ces enfants ne peuvent pas profiter de leur vie d’enfants ! Ils ne peuvent pas vivre pleinement leur enfance dans des conditions agréables car ces enfants sont toujours dans la crainte d’être remis sur le marché de l’adoption, revendus en ligne ou lors de grandes foires où ils doivent défiler devant de futurs « parents » qui les sélectionnent comme du bétail.

Les Etats-Unis sont l’un des états signataires de la Convention Relative aux Droits de l’enfant, ils se doivent de respecter tous les articles de la convention, sans aucune exception et de prendre soin de tous les enfants qui sont confiés aux autorités en vue d’un placement, d’une adoption. Nous vous demandons de prendre des mesures rapidement, d’imposer aux Etats-Unis le respect de la Convention des droits de l’enfant en vertu de l’article 20-1 de la Convention relative aux droits de l’enfant adoptée le 20 novembre 1989 et applicable depuis le 2 septembre 1990 dans le monde entier.

Et vous, que ressentiriez-vous si vous aviez proposé un enfant à l’adoption pour des raisons économiques, pour qu’il puisse avoir un avenir meilleur dans une autre famille et que vous le retrouviez placarder sur internet avec un prix de vente ?

Après tant d’années de négligences, nous vous demandons de rendre la dignité qui leur ait dû à tous ces enfants qui sont délaissés par les autorités américaines. Ils ont le droit de vivre une enfance agréable, dans un foyer aimant et avoir des préoccupations de leur âge comme tous les autres petits américains.


Nous vous prions de bien vouloir prendre avec grande considération notre demande et nous vous adressons nos plus sincères salutations.

Respectueusement,

Isabelle Flores