Description
Imaginez votre employeur dans un tel problème financier que non seulement vous êtes licencié, mais l'indemnité de départ sur laquelle vous comptiez a disparu. Pourtant, les gens qui ont créé le gâchis conservent leur emploi eux, et reçoivent en plus des millions de dollars en bonus de «rétention» !

C'est exactement ce que Sears Canada fait aux 2900 personnes qu'il vient de licencier - dont certaines qui ont passé des décennies à travailler fidèlement pour l'entreprise. Ils essaient également de cesser de payer dans leur fonds de pension. Encore pire, ils accordent des primes de rétention de 9,2 millions de dollars au «personnel clé», autrement appelé la la direction.

C'est une parodie absolue de la justice. Nous devons tous défendre nos concitoyens qui ont tout perdu grâce aux promesses brisées de l'employeur auquel ils ont fait confiance. Nous devons boycotter Sears Canada.

Si nous élevons nos voix et fermons nos portefeuilles, nous pouvons envoyer un message fort à Sears et les convaincre de renverser cette décision méprisable: "Pas d’indemnités, pas de ventes!"

Ensemble, nous pouvons prouver que le Canada est un pays où l'équité compte pour quelque chose -- boycottons Sears Canada jusqu'à ce qu'ils fassent la bonne chose.
Objectifs de la revendication (Changer)
Sears Canada doit comprendre qu’on ne peut pas traiter les gens de cette façon sans conséquence. Ils ne peuvent tout à coup tout se débarrasser des personnes qui leur ont accordé des années de travail acharné et qui leur ont fait confiance pour honorer leurs devoirs envers les employés. Et ils ne peuvent pas utiliser cet argent pour récompenser ceux qui ont commis toutes les erreurs !

Notre objectif n'est pas de nuire aux employés Sears restants; plutôt, nous croyons qu'une baisse immédiate et significative des ventes obligera Sears Canada à repenser rapidement ses priorités.

Ils se rendront compte que si l'entreprise doit survivre, ils doivent respecter leurs obligations de départ et de retraite aux employés licenciés, et traiter les employés restants de façon équitable.